Quantcast

Imprimer la recette

5
(4)

Vaste sujet que la filtration de l’eau, je souhaitais le « traiter » (sans jeu de mot) depuis longtemps. L’eau est une base importante de notre santé, on la consomme tous les jours et sans eau on ne survivrait pas longtemps. Alors avant même de manger sainement, comment boire en toute sécurité une eau bonne pour sa santé et celle de sa famille ?

Video: Qualité et filtration de l’eau, quelle eau boire ?

L’eau est présente partout dans notre organisme, dans les végétaux, pas de vie possible sans eau. A mon sens c’est la base de la base, ce à quoi on devrait faire le plus attention, ce qu’on met dans notre corps tous les jours, jour après jour, se doit d’être le plus sain possible pour une pleine santé.

Je vous propose une petite synthèse des éléments que j’ai glanés depuis des années et qui m’ont permis de me faire mon opinion sur le sujet. Et aussi de voir comment j’ai mis en place un système de filtration d’eau chez moi. Vous m’avez posé déjà beaucoup de questions, notamment sur la fontaine qu’on peut apercevoir dans mes vidéos. Je vais vous faire un résumé de ce que j’ai appris sur le sujet.

Pour commencer quelques repères : sachez que nous ingérons en moyenne chaque semaine l’équivalent d’une carte de crédit en plastique (soit 5 grammes) ! Ce n’est pas moi qui le dit, mais une étude commandée par le WWF à l’université de Newcastle en Australie, et publié mardi 11 juin 2019. Cet article du NouvelObs vous en fournit une bonne synthèse.

Cet article cite également une étude canadienne parue le 5 juin 2019, relatant qu’un adulte ingère jusqu’à 52 000 micro-particules de plastique par an, auxquelles s’ajoutent 90 000 supplémentaires s’il boit uniquement de l’eau en bouteille (et 4 000 s’il se contente de l’eau du robinet).

Et malgré les efforts de dépollutions réalisés sur l’eau de ville distribuée pour respecter les normes règlementaires, 2,8 millions de personnes en France boivent une eau du robinet polluée (source : cet autre article du NouvelObs). L’eau que nous consommons peut ne pas être exempte de résidus et polluants tels que pesticides, fongicides, résidus médicamenteux, hormones… Pour cela une eau filtrée va nous débarrasser de ses substances nuisibles. Mais est-ce que ça suffit ?

Voyons les types d’eau que nous avons à notre disposition.

Qualité de l’eau du robinet

Qualité de l’eau du robinet

Oui notre eau du robinet est potable ce qui n’est déjà « pas si mal » et mieux que dans d’autres pays. Mais « potable » ne veut pas dire « bonne pour la santé ». Notre eau du robinet subit de nombreux tests pour être dans les normes de potabilité, mais il existe de nombreuses dérogations de part la France. Et d’années en années, les normes de potabilité ne cessent d’être relevées, au fur et à mesure de la dégradation de l’eau.

Les dérogations sont appliquées pour des seuils de polluants dépassant la norme comme pour : Nitrates, Atrazine déséthyl, Chlortoluron, Métolachlore, Bentazone, Chlortoluron, Fluorures, Glyphosate, Simazine hydroxy, Terbuthylazin, Mercure, Napropamide… Rassurant non ?

On retrouve aussi différents médicaments dans l’eau du robinet antibiotiques, anti-inflammatoires, bêtabloquants, médicaments anticancéreux, contraceptifs, antidépresseurs, hormones, antiparasitaires… Des médicaments destinés aux humains comme aux animaux se retrouvent dans l’eau du robinet et ne l’empêchent nullement d’être potable.

L’eau du robinet contient aussi des particules de plastique, avec un taux de contamination mesuré de 72% à l’échelle mondiale. C’est ce que révèle une étude scientifique menée dans une dizaine de pays (voir le rapport en anglais publié par Orbmedia). Le docteur Anne-Marie Mahon, de l’institut de technologie de Galway-Maho, explique que cela amène deux sujets d’inquiétude : les minuscules particules de plastique elles-mêmes, et les substances chimiques ou les agents pathogènes que ces particules peuvent transporter.

Pour le Dr Mahon, « si les fibres sont là, il est possible qu’il y ait aussi des nanoparticules que nous ne pouvons mesurer. Une fois qu’elles sont à l’échelle nanométrique [un nanomètre = un milliardième de mètre, NDLR], elles peuvent pénétrer dans une cellule, et cela veut dire qu’elles peuvent s’introduire dans les organes, et cela serait préoccupant »
Extrait de l’article : « Pollution : l’eau du robinet contient des particules de plastique », Nouvel Obs

L’aluminium aussi se retrouve dans l’eau du robinet. Des sels d’aluminium sont utilisés dans les procédés de traitement de l’eau et une partie peut se retrouver dans l’eau du robinet. L’aluminium est toxique pour les cellules nerveuses et pourrait provoquer scléroses en plaques ou maladie d’Alzheimer. Voir l’article sur l’aluminium dans l’eau du robinet, voir aussi les effets de l’aluminium sur notre santé.

Le chlore est le désinfectant le plus utilisé en matière d’eau du robinet. Le problème du chlore c’est son usage quotidien. Le chlore est toxique à long terme. Bien sûr il a été ajouté dans l’eau du robinet car il est bon marché et permet de lutter contre les virus et bactéries et la balance « bénéfice risque » a sans doute été calculée. Il n’empêche qu’il peut provoquer le cancer à long terme. Une étude américaine a fait le lien entre cancer du sein et consommation d’eau chlorée. Donc à minima si vous consommez de l’eau du robinet il vous faudra éliminer le chlore. Au vue de tout cela la filtration de l’eau parait une étape nécessaire dans une volonté de conservation de sa santé.

Technique pour se débarrasser de l’odeur de chlore

Vous pouvez remplir un pichet d’eau et le laisser quelques heures à l’air libre (ou 24 heures au réfrigérateur), une bonne partie du chlore va s’évaporer, mais soyons réalistes, tout le chlore ne va pas s’éliminer, mais c’est mieux que rien.

Restent les carafes filtrantes et autres systèmes de filtration que je développerai plus loin.

L’eau en bouteille

problème des eaux en bouteille

C’est principalement chez nous, en France, que nous sommes habitués aux eaux en bouteille. Ailleurs en Europe, on préfère souvent des systèmes de filtration d’eau quand l’eau du robinet parait douteuse.

Quand on sait qu’il faut 3 litres d’eau pour faire une bouteille d’eau ça laisse songeur.

50 milliards de bouteilles d’eau sont vendues dans le monde chaque année et l’immense majorité n’est pas recyclée… Je vous laisse imaginer ce qui peut flotter sur les océans ensuite.
Certains magasins Biocoop ont cessé de vendre de l’eau en bouteille face à cette aberration écologique.

En ce qui concerne les différentes qualités des eaux en bouteilles je vous laisse aller regarder sur le site de 60 millions de consommateurs et vous faire votre propre avis.

De plus, les eaux très minéralisées ne doivent pas être consommées quotidiennement, en cure pas de soucis mais pas toute l’année. Préférez des eaux de sources ou faiblement minéralisées pour votre consommation quotidienne. Les eaux minérales peuvent être utiles dans le cas d’une cure spécifique et consommées à la source c’est idéal. D’où les très bons résultats de certaines eaux dans les établissements de cures.

Une eau faiblement minéralisée aide les cellules à se nettoyer, d’ailleurs ce sont les eaux recommandées aux nourrissons en général car on évite de donner trop de travail aux reins des petits. Pourquoi ne pas le faire aussi à l’âge adulte ? Si vous prenez de l’eau en bouteille pour la consommation courante veillez à avoir un taux de résidus secs inférieur à 120 mg/l, l’idéal étant moins de 50 mg/l, comme le préconisent les écoles de naturopathie.

Minéraux info / intox

Ce n’est pas avec les minéraux de l’eau qu’on va combler les déficits de minéraux de notre organisme. Les minéraux assimilables sont dans les fruits et légumes, faites vous des jus de légumes pour vous reminéraliser, ça sera bien plus efficace. Ce sont les plantes qui arrivent à utiliser les minéraux de l’eau. Si on pouvait stocker ce type de minéraux, alors on n’aurait qu’à « sucer des cailloux » pour faire le plein de calcium par exemple et mettre fin à l’ostéoporose. On voit bien que ça ne fonctionne pas comme ça.

Sinon aussi l’eau de quinton en cure ou l’eau Hydroxydase qui ont conservé les priorités qu’elles avaient à la source sont adaptées à la reminéralisation, mais c’est sans doute leur aspect énergétique plus que minérale qui génère des bienfaits. L’eau de quinton est spécifique car de même composition que le plasma sanguin. Mais il s’agit bien là de cure ponctuelle. Et là nous abordons un autre problème : les eaux mortes et les eaux vivantes, la structure de l’eau et la dynamisation. J’aborderai tout ça plus loin dans cet article. Après la filtration de l’eau qui est déjà un vaste sujet.

La filtration de l'eau : quelle eau boire ?

Quels systèmes de filtration de l’eau ?

Les carafes filtrantes type Brita

Les carafes de ce type au charbon actif peuvent débarrasser le chlore de l’eau, mais leur action filtrante est très limitée. Il faut veiller à maintenir le filtre bien immergé et le changer régulièrement pour éviter la prolifération bactérienne.

C’est le premier système de filtration que j’ai eu et j’en ai vite vu les limites. Aujourd’hui ce n’est plus suffisant à mon sens.

Les systèmes de filtration par gravité

Fontaine filtrante par gravité Ovopur

Un exemple de fontaine de filtration par gravité sans raccordement (électricité, plomberie). Modèle Ovopur, par Aquaovo.

Ces systèmes connaissent un véritable essor car ils présentent l’avantage de ne pas nécessiter de raccordement ni au réseau électrique, ni au réseau domestique de distribution d’eau potable. Ce sont des systèmes de filtration de l’eau plus résilients. L’eau s’écoule à travers un filtre sous l’effet de la gravité. Il faut noter qu’elle n’est pas comprimée et poussée en force dans un système de filtration sous l’action d’une pompe. µ
Le plus souvent, la filtration s’opère grâce un filtre contenant des billes de céramique auxquels s’ajoutent d’autres étapes de filtration pour éliminer les polluants : métaux lourds, contaminants organiques, pesticides, herbicides, résidus médicamenteux, chlore, résidus en suspension (boues, sédiments), mauvais goût, mauvaises odeurs. La présence d’un filtre dit KDF permet également une action anti-bactérienne. La filtration doit bien sûr se faire sans additif chimique. Au delà des célèbres fontaines de filtration par gravités proposées par Berkey ou Doulton, des « outsiders » apparaissent sur le marché depuis quelques années comme Aquaovo dont le design des fontaines Tower en verre ou Ovopur en porcelaine (fabriquées en France) fait l’objet d’un soin particulier.
Les dispositifs de filtration par gravité constituent la solution privilégiée des personnes attentives à leur autonomie ou leur résilience. Il serait intéressant d’avoir l’avis de personnes sensibles à la notion de survivalisme sur ce type de matériel. N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez étudié ou si vous vous définissez comme survivaliste sensible à votre autonomie et votre résilience.

L’osmoseur

osmoseur domestiqueL’osmose inverse permet d’obtenir une eau très pure. Quand j’avais des aquariums, il y a une 20 aine d’année, je me suis intéressée de très près à la qualité de l’eau. Étonnamment j’étais plus inquiète pour mes poissons que pour moi huhuhu. Mais de fait j’ai eu un osmoseur très tôt, d’abord pour mes pensionnaires à écailles.

Pour filtrer l’eau avec un osmoseur, idéalement avant on devrait au moins mettre un filtre à charbon car la membrane de l’osmoseur peut être abimée par le chlore.

L’osmoseur (suivant la qualité de la membrane) utilise entre 3 et 4 litres d’eau pour faire 1 litre d’eau. Dans les fontaines de filtration par osmose inverse, comme dans les osmoseurs domestiques, le rapport est de 1 pour 1. Il faut 2 litres d’eau pour faire 1 litre d’eau pure. Ca peut varier légèrement avec la température de l’eau.

Les filtres et la membrane ne sont pas utilisables toute la vie, il faut changer les filtres (si vous en avez) tous les ans et la membrane d’osmose tous les 3 ou 4 ans suivant la qualité de votre eau du robinet et la quantité d’eau filtrée que vous consommez. Une famille de 4 personnes ou un couple seul n’utilisent pas les même volume annuel.

Vous avez des osmoseurs à mettre directement sur le robinet, ou sur une canalisation avec un débit très faible bien souvent. Mais aussi des osmoseurs avec une cuve de stockage, ou encore des fontaines qui filtrent, stockent et dynamisent l’eau, ce que j’ai choisi pour ma part. Ce type d’eau pure et vivante va aider à décrasser votre organisme.

A savoir, dans le cas du stockage de l’eau il faudra vider la cuve pour vos vacances pour ne pas risquer une contamination biologique.

L’eau de pluie ou l’eau de puits, à moins d’être trop riche en fer pour le puits, peut être osmosée.

La fontaine filtrante

Elle assure soit une microfiltration/ultrafiltration, soit une filtration par osmose inverse en fonction du modèle. La fontaine filtrante présente l’avantage par rapport à l’osmoseur classique d’être plus esthétique. Elle pourra s’intégrer aisément dans votre cuisine, ou un lieu recevant du public.
Autre critère de choix : avec ou sans réservoir. Avec réservoir, la fontaine filtre l’eau et la stocke dans un réservoir qui rend l’eau immédiatement disponible (mais stagnante). Alternativement, les fontaines à débit direct filtre l’eau à la demande.
Dans tous les cas, le système de filtration nécessite l’utilisation d’une pompe, et donc un raccordement électrique (ce qui n’est pas le cas des fontaines qui filtrent par gravité).
Pour terminer, vous pourrez également choisir le principe d’alimentation en eau : soit par remplissage, soit par connexion sur un robinet via un adaptateur (donc sans travaux de plomberie), ou alors par raccordement à votre réseau d’eau (travaux de plomberie requis), par exemple en installant un robinet double sur l’arrivée du lave vaisselle (c’est accessible aux bons bricoleurs).
Il faudra ensuite respecter les préconisations de maintenance du fabricant en remplacement les filtres selon la périodicité indiquée. Un contrat de maintenance peut également être proposé par certains distributeurs.

Etant sensible à la qualité de mon eau de boisson, j’ai sélectionné plusieurs fontaines qui je pense pourront convenir à la plupart d’entre vous, si vous êtes également attentifs à la qualité de l’eau que vous buvez.

Vous cherchez :
Une filtration par osmose inverse, avec réservoir,
– et raccordement au réseau d’eau : la fontaine d’Aquadyn Auroville,
– sans aucun raccordement (transportable) : la fontaine Iona

Une filtration par ultrafiltration, sans réservoir :
– raccordement sur un robinet de cuisine ou au réseau d’eau (au choix) : la fontaine Aquarius

Ces fontaines proposent en complément de leur système de filtration un dispositif de dynamisation de l’eau.

Le distillateur

Dans la nature le cycle de l’eau est immuable. Le soleil chauffe l’eau qui s’évapore sous forme de vapeur d’eau, elle se condense sous forme de nuage, retombe sur le sol, ruisselle et s’enfonce dans le sol et ainsi de suite (pour faire simple).

Si l’eau de pluie n’était pas polluée on pourrait parfaitement la boire. Malheureusement ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le distillateur permet de fabriquer une eau chimiquement pure par cette même technique d’évaporation. On met de l’eau dans l’appareil, l’eau est chauffée et elle est récupérée dans un récipient. Les minéraux, les polluants sont restées dans la cuve qu’il faut nettoyer ensuite.

Cette eau est parfaitement utilisable dans vos appareils électro-ménagers.

Il suffit de peu de sels minéraux pour permettre à l’eau de se structurer. L’eau qui est osmosée, ou qui stagne dans les canalisations ou qui est distillée subit une déstructuration. La dynamisation permet de restructurer les molécules d’eau et de lui redonner des qualités d’eau « vivante » comme les eaux de cascades ou directement prises à la source.

Pour rendre votre eau distillée bio compatible vous allez y ajouter des minéraux en toute petite quantité : sels de Vichy, eau hydroxydase, jus de citron puis vous allez la dynamiser pour lui redonner des qualités d’eau vivante.

Osmoseurs domestiques et fontaines avec dynamisation

eau dynamisée, eau vivante

Dans l’idéal il est plus simple de disposer d’un système d’osmose et de stockage de l’eau pour avoir un débit correct d’eau, sinon il faut recouvrir à un système à débit direct (viser au moins un osmoseur avec un débit en sortie de « 400GPD » – GPD signifie Gallon Per Day, ce qui correspond à environ 1 litre par minute d’eau filtrée délivrée). On a vu aussi qu’il faut un système de filtre à charbon pour neutraliser le chlore avant qu’il passe dans la membrane d’osmose.

Ces systèmes sont parfaitement opérationnels souvent peu esthétiques. Ils sont de ce fait en général installés sous l’évier, ce qui requiert des travaux d’installation non négligeables.La fontaine Mélusine filtre l'eau de votre réseau domestique par osmose inverse et la dynamise selon le procédé Marcel Violet

Une alternative est constituée par les fontaines de filtration de l’eau, toujours par osmose inverse. Elles sont suffisamment esthétiques pour être posées dans votre cuisine. Il convient de choisir un modèle dont les dimensions seront adaptées à l’endroit où elle sera posée. En pratique, ces fontaines sont souvent dotées d’un pré filtre mécanique, puis un filtre à charbon, puis la membrane d’osmose inverse. Du fait de son passage par les filtres, l’eau s’en retrouve déstructurée. Il en va de même pour l’eau stockée en bouteille ou l’eau du robinet qui a stagné dans les tuyaux.

La fontaine que vous voyez dans mes vidéos, la Mélusine d’Aquadyn dispose d’un système qui dynamise l’eau, elle retrouve ainsi ses qualités vivantes. Le système de dynamisation repose sur les travaux de Marcel Violet. Si le sujet de la dynamisation de l’eau attise votre curiosité, vous pouvez consulter mon article dédié au sujet de la dynamisation, un vaste sujet.

Les usages de l’eau filtrée

J’utilise cette eau pour la boisson bien sûr, pour faire du thé ou du café, et pour toute la cuisine. Egalement pour rincer mes légumes, légumineuses et céréales. C’est ce que j’ai trouvé de plus pratique pour une utilisation quotidienne. C’est certes un sacré investissement initial (qui en fait s’amortit assez rapidement si on fait les calculs) mais je ne l’ai jamais regretté. Le filtration de l’eau est essentielle à mes yeux, souvenez vous que notre corps est composé de 70% d’eau (soit 56kg d’eau si on pèse 80kg) et si on dénombre toutes les molécules qui composent notre organisme, les molécules d’eau représentent 99% !
J’ajouterais qu’on ne peut pas attendre que l’eau du robinet s’améliore et comme elle se dégrade de plus en plus, il faut s’adapter malheureusement.

Entretien des systèmes de filtration de l’eau

Les fontaines comme celles que j’ai citées plus haut, au même titre que les osmoseurs domestiques nécessitent un entretien périodique pour être toujours aussi performants. Pour les osmoseurs, il s’agit de remplacer les cartouches de filtration, pour les fontaines procédant également à la dynamisation de l’eau, une révision complémentaire du système de dynamisation est préconisé en complément. Vous avez ainsi une eau filtrée et dynamisée toujours disponible. Les fontaines de filtration par gravité nécessite plus simplement le remplacement du filtre selon la périodicité indiquée par le fabricant.

eau vivante

Les anecdotes autour de l’eau filtrée et dynamisée

Pour l’anecdote j’ai un chat, avant je lui mettais de l’eau du robinet à l’étage et de l’eau de la fontaine en bas. Le chat descendait systématiquement en bas pour boire. Depuis j’ai compris et il a de l’eau filtrée en haut et en bas. C’est amusant de voir que naturellement les animaux vont préférer cette eau, eux pas besoin de leur expliquer la dynamisation pour qu’ils voient tout de suite que cette eau est meilleure pour eux.

Autre anecdote, quand j’ai découvert l’eau de ce type de fontaine, j’en ai bu sans savoir que c’était une eau filtrée et dynamisée. Et c’est comme si je ne pouvais plus m’arrêter, comme si mon corps réclamait. Peut-être avait-il « besoin » de cette eau. Et pourtant j’utilisais un système d’osmose tout simple sans dynamisation à l’époque. Donc je devais boire une eau « pas trop mal ». Quand ma sœur est venue passer du temps chez moi, une fois que j’avais la fontaine qui filtre et dynamise l’eau, elle a eu la même sensation que moi, le « besoin » de boire beaucoup de cette eau. Et ensuite ça passe en quelques jours. Étonnant et je n’ai pas d’explications rationnelles à ce phénomène.

Comme l’eau est un vaste sujet j’y reviendrai, je suis sûre que vous allez aussi avoir de nombreuses questions. :)

J’ai prévu d’autres vidéos, une avec un thé réalisé avec différentes eaux, une autre pour vous montrer le fonctionnement de la fontaine filtrante Iona (qui m’a été prêtée par Natarys que je remercie), une autre pour vous montrer le fonctionnement de distillateur d’eau et une future vidéo spécifique sur la dynamisation de l’eau. En attendant la vidéo sur la dynamisation de l’eau, faites un tour sur les travaux de Masaru Emoto (en anglais)

Le conseil de Karen

Print Friendly, PDF & Email

Notez la recette

Cliquez sur les étoiles pour noter la recette

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 4

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter cette recette.

Comment avez-vous trouvez cette recette ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Je suis désolée que cette recette ne vous ait pas été utile!

Améliorons cette recette !

Dites-nous comment améliorer cette recette ?

Instagra Karen Chevallier

Vous avez testé et aprécié la recette ? Partagez-la sur instagram !

Pensez à m'indentifier avec : @karenchevallier et #aveccuisinesaine que je puisse voir vos réussites.

Mots clés :

Karen du blog Cuisine Saine

Auteur culinaire spécialisée dans l'alimentation santé et les recettes sans gluten, sans lactose, sans caséine, sans oeuf ou encore sans sucre. J'ai 8 livres à mon actif. Passionnée par le lien entre l'alimentation et la santé, j'ai crée le blog Cuisine Saine en 2008 pour aider les intolérants à manger gourmand malgré les interdits.

Retrouvez moi sur : Youtube recettes sans gluten Facebook blog Cuisine Saine Twitter blog Cuisine Saine Instagram blog Cuisine Saine Pinterest

Ne partez pas, restons en contact !

Laissez-moi votre email pour recevoir directement dans votre boite mail les dernières recettes de Cuisine Saine !

Il reste simplement un lien à cliquer dans un mail que vous recevrez d'ici quelques minutes.