Imprimer la recette

Faire son lait de soja maison est tout à fait possible, c’est même assez simple avec un extracteur de jus ou un blender. Il existe aussi des machines à faire ses propres laits végétaux.

Le soja jaune pour réaliser son lait de soja

Pour la réaliser du lait de soja maison vous aurez besoin d’acheter des graines de soja jaune. A ne pas confondre avec le soja vert autrement appelé le haricot mungo qu’on mange surtout en graines germées (les fameuses pousses de soja).

Vous trouverez le soja jaune en magasin bio avec les légumineuses. Les graines de soja jaune sèches sont rondes et de la couleur des pois chiche. Elles sont vendues prêtes à l’emploi et dépelliculées.

A noter que le soja jaune ne doit pas être consommé cru. Avant l’élaboration de votre lait de soja maison vous aurez pris soin de le faire tremper une nuit, et ensuite de le faire cuire une grosse demi-heure. Vous verrez quand vous faites tremper le soja jaune il passe d’une graine ronde à une graine ovoïde.

Le soja jaune est riche en fibres et en protéines. Le lait de soja est le seul lait végétal qui caille vraiment, ce qui permet d’en faire du yaourt ou du tofu. On peut aussi faire des « préparations végétales » qui vont ressembler à un yaourt à base de laits végétaux mais ça ne donnera pas exactement cette texture « yaourt ». Par contre le lait de soja réagit comme le lait de vache ce qui le rend pratique. Je l’utilise surtout dans les préparations salées car le goût peut être plus ou moins fort (selon les marques si vous l’achetez tout fait) et selon la réalisation quand il est fait maison.

Qu’est ce qu’on peut faire avec le lait de soja ?

Nous l’avons vu on peut réaliser des yaourts, assez semblables au lait de vache dans la préparation. On peut même utiliser un yaourt au lait de vache comme base pour une fournée de yaourt au lait de soja.

De même avec un lait de soja maison vous pourrez réaliser votre propre tofu soyeux.

De plus, le lait végétal de soja, on peut faire mousser (pour les adeptes du latté ou du capuccino) Il ne moussera pas aussi bien qu’un lait entier de vache, mais tout de même ça peut faire illusion.

Dans vos recettes vous pouvez l’utiliser en remplacement du lait de vache un peu partout (à condition d’apprécier le gout). Pour les recettes sucrées je préfère le lait de soja vanille, d’ailleurs en 2010 j’avais fait des tests de laits de soja vanille qu’on pouvait trouver en supermarché pour voir quel était le meilleur à mon goût.

Le résidu de soja après la réalisation du lait s’appelle l’okara, j’utilise l’okara d’amande ici par exemple dans des biscuits. Par contre je ne suis pas trop fan de l’okara de soja jaune, je ne le digère pas. Mais il peut être utilisé dans la confection de plats comme des galettes végétales par exemple.

Réalisation du lait de soja

Pour la réalisation du lait de soja maison si vous avez un extracteur c’est idéal vous n’aurez pas besoin de beaucoup filtrer votre préparation une fois terminée. Si vous avez un blender il vous faudra aussi dans l’idéal un sac à lait végétal pour le filtrer ensuite. Une autre option la machine à faire des laits végétaux, elle va chauffer, broyer et filtrer votre lait qui sera prêt à l’emploi en très peu de temps avec peu de manipulation.

Pour la version lait de soja à l’extracteur de jus vous pouvez regarder la vidéo. Pour la version lait de soja au blender c’est tout pareil sauf qu’on mixe 3 min à pleine puissance et ensuite on filtre avec un tamis très fin ou un sac à laits végétaux.

Recette du lait de soja maison à l’extracteur de jus

  • Recette sans gluten
  • Recette vegan
  • Recette sans lactose

Faire du lait de soja maison

Pour 1 litre de lait de soja
Temps de préparation :
Temps de cuisson :

Ingrédients

  • 250 g de graines de soja jaune
  • 1 litre d’eau de source ou filtrée
  1. Je fais une recette de lait avec 250 g de graines de soja jaune pour obtenir un lait assez épais dans le but de faire du tofu soyeux. Pour faire un lait moins épais pour des recettes classiques (crêpes ou autre) vous pouvez utilisez 150 g.
  2. Faites tremper les graines de soja jaune pendant 24 heures. Les graines de soja vont doubler de volume et passer d’une forme ronde à une forme ovoïde. Pensez à les mettre dans un grand récipient et recouvrez de beaucoup d’eau car ça va gonfler et il faut qu’ils trempent bien dans l’eau.
  3. Ensuite jetez l’eau de trempage, déposez les graines de soja dans une casserole, couvrez d’eau et laissez cuire à feu moyen pendant une bonne demi-heure au minimum. C’est très important de le faire cuire il peut être toxique cru et indigeste, donc on ne fait pas de lait de soja cru.
  4. Laissez refroidir, filtrer l’eau et conservez les graines.
  5. Faites chauffer l’eau, elle doit être chaude mais non bouillante.
  6. Versez les graines petit à petit dans votre extracteur de jus avec la moitié de l’eau filtrée. Récupérez le lait de soja. Mettez le reste d’eau avec l’okara obtenu et passez à l’extracteur de nouveau.
  7. Filtrez avec un tamis ou un sac à lait végétal éventuellement.
  8. Versez dans une bouteille et conservez jusqu’à 4 jours au réfrigérateur.

Comment extraire le jus de vos fruits et légumes préférés ?

Il existe deux grands types d’extracteurs, les extracteurs verticaux (type le kuvings en photo ci-dessus) et les extracteurs horizontaux.

Les extracteurs de jus verticaux

Les extracteurs de jus verticaux

Les extracteurs de jus verticaux

Les extracteurs de jus verticaux nécessitent moins de découpe au préalable des fruits et légumes, très peu besoin de pousser des morceaux dedans pour les entraîner. De fait ils sont plus simples d’utilisation. Selon les modèles le rendement peut-être parfois moins bon qu’un modèle horizontal. Ils sont à mon sens moins efficaces sur l’extraction des jus de feuilles vertes fibreuses type chou kale ou épinard. Mais ils sont meilleurs sur les légumes racines type carotte ou betterave, en général plus difficile à pousser dans un modèle horizontal.

Les extracteurs de jus horizontaux

Les extracteurs de jus horizontaux

Les extracteurs de jus horizontaux

En général le rendement de jus est très bon. En revanche il faut faire un plus grand travail de découpe au préalable car le goulot où passent les morceaux de fruits et légumes est plus étroit. Ce qui peut devenir une corvée pour les légumes racines. Pour les gens qui cherchent surtout à consommer des jus verts c’est le type de modèle que je vous recommanderais. Pour le nettoyage de l’appareil cela dépend vraiment des modèles. Par exemple je trouve le Biochef axis slow juicer très simple à monter/démonter et laver en comparaison avec l’extracteur de jus Angel.

Vous l’aurez compris le choix d’un extracteur de jus dépend de vos usages et surtout du type de jus que vous faites principalement. Vous pouvez consulter la marketplace healthy market pour y découvrir une liste d’extracteurs de jus recommandés.

Le conseil de Karen

4.7/5 (40)

Notez la recette : cliquez sur les étoiles et ensuite OK

Mots clés :

Ne partez pas, restons en contact !

Laissez-moi votre email pour recevoir directement dans votre boite mail les dernières recettes de Cuisine Saine !

Retrouvez-moi aussi sur instagram

Il reste simplement un lien à cliquer dans un mail que vous recevrez d'ici quelques minutes.