Je sors d’une grosse angine qui a trainé 3 semaines, je me suis soignée aux huiles essentielles mais c’était assez long de remonter la pente. J’ai vu une naturopathe qui m’a conseillée de remonter mon système immunitaire à l’aide d’acérola et d’ortie. L’acérola pour la vitamine C pour que je sorte de la fatigue engendrée et l’ortie pour la reminéralisation.

L’ortie j’adore, c’est une plante toute simple, qui ne paie pas de mine comme ça, qu’on trouve partout qui est souvent mal considérée, on l’a traite même de mauvaise herbe. Et pourtant l’ortie est bourrée de qualités !

J’aurais pu faire le choix de prendre de l’ortie en poudre, mais comme je trouve des orties fraîches assez facilement par chez moi j’avais plutôt envie de les cueillir et d’agrémenter mes plats. Pour profiter un maximum de ses vertus je trouvais qu’un plat classique comme la soupe d’ortie mais en version « presque crue » était une bonne option. La cuisson détériore pas mal de ses propriétés, autant en conserver un maximum.

Petite information en passant : pour ceux qui ont un déshydrateur vous pouvez sécher les feuilles d’ortie et faire votre poudre vous-même à l’aide d’un blender comme pour ma vidéo sur les poudres d’épices. Si chez vous l’air est bien sec vous pouvez aussi les faire sécher à l’air libre aussi. Le tout c’est que les feuilles ne soient plus du tout humides pour ne pas que votre poudre moisisse ensuite. C’est pour ça que j’utilise le déshydrateur, moins de risque de moisissure. L’ortie en poudre n’a perdu son côté urticant.

D’ailleurs sous forme de poudre je l’utilise aussi dans mes cheveux pour faire un shampoing sec anti cheveux gras. Je vous explique tout dans mon article sur mes astuces anti cheveux gras si ça vous intéresse aussi les vertus cosmétiques de cette plante. Il paraitrait que l’ortie a aussi des vertus anti-chute de cheveux.

Quand je fais des jus avec des orties je ne prends pas forcément des orties jeunes car on ne consomme pas les fibres dans un jus. Par contre pour la soupe d’ortie là je choisis des orties jeunes et tendre. Je ne prélève que 10/15 cm de la tige supérieure. Vous prendrez soin de faire votre cueillette loin des pipis de chien, en hauteur encore mieux.

Les vertus de l’ortie

Les vertus de l’ortie

En premier lieu ses vertus reminéralisantes, c’est d’ailleurs pour cela que je l’utilise en priorité. L’ortie est une mine de minéraux, vitamines, oligo-éléments et de chlorophylle qui je vous le rappelle ressemble beaucoup à notre hémoglobine. A l’entrée de l’hiver penser-y en cure reminéralisante.

C’est une plante adaptogène qui améliore les fonctions de l’organisme. Elle est idéale pour les personnes âgées, déminéralisées, les sportifs et après une maladie.

L’ortie est une plante dépurative et diurétique quand on en consomme il est recommandé de boire beaucoup d’eau pour aider à l’élimination. Cette capacité de « détox » peut permettre d’améliorer les rhumatismes.

L’ortie est aussi anti anémique, galactogène (penser à en ajouter dans vos tisanes pour l’allaitement), elle est anti-allergique, anti-inflammatoire, anti-bactérienne, vermifuge et alcalinisante. Oui rien que ça.

Si vous prenez des médicaments pour fluidifier le sang il faudra sans doute éviter sa consommation. Mais c’est en général une plante passe partout pour tout le monde y compris les femmes enceintes.

Recette de soupe à l’ortie presque crue

  • Recette détox
  • Recette vegan
  • Recette bio

Soupe à l'ortie presque crue

Pour 2 personnes
Temps de préparation :

Ingrédients

  • 100 g d’orties (ou plus)
  • 2 ou 3 pommes de terre cuites à la vapeur
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petite échalote
  • 1 cc de bouillon déshydraté
  • Eau chaude
  1. Lavez les orties, ôtez les tiges et ne conservez que les feuilles.
  2. Épluchez les pommes de terre cuite à la vapeur dans le bol d’un blender.
  3. Ajoutez les feuilles d’ortie (attention ça pique encore). Ajoutez le bouillon déshydraté, l’échalote et une gousse d’ail.
  4. Faites chauffer de l’eau à 50°C environ. Versez l’eau dans le blender et mixez pendant 2 minutes environ (variable selon la puissance du blender)
  5. Ensuite servez et consommez aussitôt.

Le conseil de Karen

Et voilà une soupe à l’ortie « presque crue » presque car mes pommes de terre sont cuites pour donner de la texture et du liant à ma soupe. Je reste aussi dans une version classique de la soupe d’ortie. Pour une version 100% crue vous pourrez remplacer la pomme de terre cuite par des morceaux (selon la saison) de citrouilles crues ou de courgettes crues.

Aller voir aussi :
• Jus reminéralisant à l’extracteur de jus
• Gelée d’ortie
• Cake aux orties

 Cet article vous plait? Vous en voulez d'autres?

 Cet article vous plait? Vous en voulez d'autres?

Rejoignez les 135 000 abonnés à Cuisine Saine et recevez chaque semaine par e-mail des tutos et des recettes comme celle-ci. Bien sûr, c'est gratuit.  

>>> Profitez-en pour découvrir à ma chaîne YouTube !

Cliquez sur le lien que vous avez reçu par e-mail pour valider votre abonnement.