Probiotiques et prébiotiques : ProViotic® et Pratiques Sportives

Qu’est-ce qu’un probiotique : Une bonne bactérie qui va s’occuper de votre muqueuse intestinale, pour qu’elle soit plus efficace lors de l’assimilation des nutriments et minéraux essentiels, pour éviter les inflammations en renforçant l’effet « barrière », pour intensifier son rôle modulateur sur votre système immunitaire, et augmenter ses effets antimicrobiens pour lutter contre les éléments pathogènes.

Qu’est-ce qu’un prébiotique : Principalement des fibres alimentaires qui sont la nourriture favorite des probiotiques, et donc les alliées de votre flore intestinale, et qui vont stimuler aussi directement la production d’hormones par certains de nos organes dont l’action va augmenter notre métabolisme.

Les sportifs mangent beaucoup, ils ont en effet un besoin crucial en nutriments

ProViotic® est l’association d’un probiotique, une bonne bactérie extraite d’une fleur, et d’un prébiotique, des fibres issues d’un jus de carotte bio lyophilisé, rien d’autre, pas de gluten, aucun allergène, aucun additif.
Des nutriments tels que les protéines, les glucides, les lipides mais aussi les vitamines et minéraux, or notre système digestif n’a pas les moyens d’absorber énormément de protéines à la fois, mais aussi de fibres, et donc bien souvent cela entraîne des difficultés de digestion et les troubles qui les accompagnent ; sans compter que beaucoup de ces protéines seront perdues puisque non absorbées.

Les pratiquants de fitness consomment quotidiennement beaucoup de nutriments afin de nourrir leurs muscles

Mais plus l’apport en protéines augmente, plus l’activité enzymatique de l’intestin devient problématique parce qu’il faut beaucoup d’enzymes pour faire face à une arrivée massive de protéines et parce que plus on prend de protéines plus notre capacité à les digérer diminue. (Phénomène de dysbiose : déséquilibre entre les microflores intestinales situées dans le colon qui entraîne une diminution des enzymes digestives)

Une supplémentation en bonnes bactéries probiotiques va permettre une augmentation de l’activité enzymatique, donc un « découpage » optimisé des protéines alimentaires en acides aminés et peptides assimilables, ce mécanisme permet une meilleure digestion des protéines, plus complète et plus rapide.
Le sportif bénéficiera donc d’une construction et d’une régénération musculaire pendant et après l’effort améliorées.

Plus on prend de protéines plus notre capacité à les digérer diminue

L’activité sportive provoque aussi des difficultés de digestion à cause de la réduction du transit sanguin dans les régions intestinales pendant l’effort.

Lors d’une séance de musculation, les muscles gonflent car ils se trouvent gorgés de sang, plus on entraîne de gros muscles (cuisses, dos, …), plus le système digestif va être lui carencé en sang. La digestion est donc ralentie lors d’un effort. Ce manque de sang va aussi causer la destruction de bonnes bactéries intestinales ce qui va réduire d’autant la capacité d’assimilation des protéines.
Une supplémentation en probiotiques va permettre de palier à cette destruction en apportant à l’organisme une aide en bonnes bactéries qui vont remplacer celles détruites et continuer d’assurer une bonne assimilation des nutriments, atout majeur pour tous ceux qui souhaitent développer les conditions d’une meilleure croissance de leur potentiel musculaire.
Des recherches médicales ont aussi montré que les prébiotiques avaient la capacité d’empêcher le foie de transformer les acides aminés et les lipides en graisse. Les gains potentiels de gras sont éliminés, et plus d’acides aminés se retrouvent disponibles pour faire grossir les muscles.
La déshydratation, le stress, l’excès de sucres rapides des boissons énergétiques, peuvent aussi perturber la flore intestinale et la déséquilibrer. La pratique d’une activité physique régulière, et surtout intense, peut fragiliser le système immunitaire, favorisant les infections des voies respiratoires, augmenter les phénomènes d’intolérance à certains aliments, diminuer la digestion et la fermentation des aliments. Il est donc plus qu’intéressant d’utiliser des probiotiques chez les sportifs, qu’ils soient amateurs ou professionnels, afin de limiter ces effets.
Plusieurs études suggèrent en effet que les sportifs d’endurance sont plus à risque d’infections respiratoires durant les périodes d’entraînement intensif, ainsi que dans les heures et durant les deux semaines qui suivent les compétitions. Une diminution de certains composants du système immunitaire semble en être la raison. L’activité sportive peut donc avoir un effet négatif sur le système immunitaire, notamment après un entraînement intense, or l’un des principaux rôles reconnu scientifiquement des probiotiques est de moduler l’activité du système immunitaire en la renforçant lorsqu’elle est affaiblie comme cela semble être le cas dans les phases d’exercices physiques intenses.

Une complémentation en Probiotiques (avec ou sans Prébiotiques), avant une compétition majeure permet d’éviter certaines contre-performances, en particulier dans toutes les disciplines sportives caractérisées par des ondes de choc perturbant le tube digestif, et entraînant des désordres péristaltiques (semi et marathon, trail, triathlon).

La supplémentation en probiotique permet d’augmenter les performances à l’entraînement, de diminuer le tissu adipeux et d’augmenter la masse musculaire. Ces résultats suggèrent que la prise de probiotiques et de prébiotiques par leurs actions sur le microbiote intestinal et sur certains organes contribuent aux modifications positives du métabolisme du sportif : perte de poids, prise de muscle, force, endurance…

Il faut aussi éviter de consommer des aliments irritant la paroi de l’intestin, comme le blé, le gluten et les produits laitiers avec des additifs, ainsi que des boissons de l’effort qui contiennent souvent des protéines de lait et des sucres de sirop de maïs souvent mal tolérées.

Les sportifs subissent aussi, de par leur pratique, un stress oxydatif important qui peut nuire à l’organisme. Une bonne flore intestinale semble pouvoir produire une certaine quantité d’antioxydants pour lutter contre ce stress et prévenir ses effets négatifs.

La supplémentation en pré et probiotiques :

  • Améliore l’assimilation des nutriments et des minéraux essentiels.
  • Augmente le niveau d’énergie.
  • Accélère le processus de récupération.
  • Aide le foie, dont les fonctions jouent un rôle essentiel dans la digestion des
    sucres, des protéines et des matières grasses.
  • Réduit l’inflammation.
  • Renforce le système immunitaire.
  • Protège l’organisme contre les bactéries pathogènes.

Et si vous voulez en savoir plus sur les recherches et études:
Certains travaux du Professeur Nathalie Delzenne de l’université Catholique de Louvain.
Haywood et al. Probiotic supplementation reduces the duration and incidence of infections but not severity in elite rugby union players. J Sci Med Sport. Août 2013
Martin, Pence, Woods. Exercice and Respiratory Tract Viral Infections Exerc. Sport Sci Rev.Octobre 2009.

Ne partez pas, restons en contact !

Laissez-moi votre email pour recevoir directement dans votre boite mail les dernières recettes de Cuisine Saine !

Retrouvez-moi aussi sur instagram

Il reste simplement un lien à cliquer dans un mail que vous recevrez d'ici quelques minutes.