J’ai eu beaucoup de questions au sujet de l’appareil à faire des laits végétaux que j’utilise. Je me suis donc décidée à faire un article dessus ;).

laits végétaux

Alors comment ça marche un appareil à faire du lait végétal ?

Je vous explique les étapes pour faire un lait de soja par exemple. Pour faire un lait de riz, un lait d’amande, un lait de quinoa, un lait de noisette… La procédure est la même.

D’abord on prend une dose de graine de soja, facile car la dosette est fournie avec l’appareil.

Ensuite on met le soja à tremper dans le l’eau (j’utilise toujours de l’eau faiblement minéralisée mais ce n’est pas obligatoire) pendant au moins 4 heures. Le plus souvent je laisse tremper toute la nuit et je prépare le lait de soja le lendemain matin.

Comme les graines doivent tremper avant, on ne peut pas faire un lait végétal à l’improviste, il faut prévoir le coup. Ma technique : toujours avoir deux bouteilles de lait végétal au frigo, une de soja et une autre sorte et faire tremper les graines choisies dès que j’arrive à la fin de la bouteille.

Une fois les graines réhydratées, les mettre dans une petite cuve de l’appareil (petite cuve percée). Deux petites cuves sont fournies avec des trous plus ou moins gros pour avoir un lait plus ou moins épais selon les préférences et les utilisations.

Remplir l’appareil d’eau (facile il y a un niveau max et mini). J’utilise toujours une eau très pure pour faire mes laits. J’utilise un osmoseur pour filtrer l’eau du robinet.

La petite cuve est vissée sur une tige qui va venir broyer les graines, pendant que l’appareil va chauffer l’eau.

Une fois l’appareil refermé, on lance le programme « milk » et hop ça marche tout seul. 10 minutes plus tard on obtient un lait de soja tout chaud. On n’a plus qu’à laisser refroidir. Selon la quantité d’eau que l’on met on obtient de 0,8 à 1,3 litres de lait végétal.

Je transfère le lait végétal dans des bouteilles en verre. Le verre est une matière neutre, et qui se recycle à l’ infini, je privilégie donc son utilisation à celle du plastique.

Pourquoi faire soi même du lait végétal ?

Déjà je ne suis plus obliger de courir au magasin bio pour me fournir en lait ni porter les briques (merci pour mon dos). Je peux parfumer mes laits comme je le souhaite.

Ce qui a fini de me décider à investir dans un appareil à faire des laits végétaux c’est aussi la perspective de faire des « économies de déchets ». Je consomme environ 2 litres de laits végétaux par semaine, c’est toujours 2 briques de moins à recycler ;).

Le conseil de Karen

Shares

Vous souhaitez utiliser/reprendre mes recettes ? C’est possible, sauf mention contraire et utilisation commerciale. Mes recettes sont sous licence Creative Commons - Pas d’Utilisation Commerciale. Comment faire ? Tout est expliqué ici

S'inscrire à la newsletter

Recevez toutes les mises à jour du site cuisine saine directement dans votre boite mail.

Merci d'aller consulter votre boite mail pour confirmer votre inscription.

Pin It on Pinterest